Logo USPN  

Actualités

Algérie-France : première réunion de la commission mixte d’historiens le 21 novembre Pour la première fois depuis sa création en août 2022, la commission mixte algéro-française, chargée par Alger et Paris du travail de mémoire sur la colonisation française, va se réunir à Constantine.

algerie france commission mixte historiens macron stora

Le président français Emmanuel Macron et l’historien Benjamin Stora avec l’ancien ministre algérien Ramtane Lamamra à Alger, le 25 août 2022. © Ludovic MARIN/AFP

Quinze mois après l’annonce de sa création, en août 2022 au cours de la visite de trois jours d’Emmanuel Macron en Algérie, la commission mixte d’historiens algéro-français commencera officiellement ses travaux le 21 novembre. Ses membres se réunissent à Constantine, dans l’est de l’Algérie, du mardi au vendredi 24 novembre, a appris Jeune Afrique d’une source proche du dossier. C’est la première fois que les dix historiens se retrouvent dans un même lieu pour plancher sur les thèmes de la colonisation et de la guerre d’Algérie.

A lire : Algérie-France : ce qu’Abdelmadjid Tebboune a dit à Benjamin Stora

Les membres de cette instance paritaire s’étaient déjà retrouvés le 19 avril dernier, dans le cadre d’une visioconférence qui s’est tenue entre Paris et Alger afin de faire connaissance et de déblayer le terrain avant le début de leurs travaux. Ces premiers échanges, qui ont duré une heure et demie, ont vu la participation des cinq historiens français, Benjamin Stora, Florence Hudowicz, Jacques Frémeaux, Jean-Jacques Jordi et Tramor Quemeneur, et de leurs homologues algériens, Mohamed El Korso, Idir Hachi, Abdelaziz Filali, Mohamed Lahcen Zighidi et Djamel Yahiaoui.

« Échanges francs et chaleureux »

« Cette première prise de contact s’est bien déroulée, racontait à l’époque Benjamin Stora, qui préside le comité côté françaiscomitéBenjamin Stora, qui préside le comité côté français. Les échanges ont été francs et chaleureux. Nous avons mis l’accent sur le fait que cette commission doit préserver son caractère indépendant à l’égard des pouvoirs politiques. » Auteur du rapport sur la colonisation française et la guerre d’Algérie remis à Emmanuel Macron en janvier 2021, Benjamin Stora propose comme premier axe de travail la période qui s’étale du début de la colonisation, en 1830, jusqu’à 1880, ce qui coïncide avec la fin des premières grandes conquêtes de l’Algérie.

La création de cette commission mixte chargée d’étudier les archives algériennes et françaises portant sur la période coloniale, de 1830 à 1962, a été annoncée en août 2022. L’initiative de monter ce groupe mixte d’historiens et d’experts est née de la rencontre, un mois plus tôt, entre le président algérien et Benjamin Stora.

A lire : Algérie-France : pour Benjamin Stora, « l’histoire de la colonisation est occultée »

Les autres membres de la délégation française sont eux aussi des spécialistes de la période. Tramor Quemeneur, docteur en histoire, enseignant à l’Université Paris-VIII et à Paris-Cergy-Université, membre de la Commission Mémoires et Vérité et du Conseil d’orientation du Musée national d’histoire de l’immigration (MNHI), sera le secrétaire général de la partie française. Il a cosigné avec Benjamin Stora deux ouvrages sur la guerre d’Algérie.

Agenda

Février 2024
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

Ouvrages

Hommage à Benjamin Stora, Mucem, Marseille, 31 mai 2018

2018 31 mai Stora Mucem 1