Logo UP13   

Directions de thèses

 

Résumé de la thèse.

Dans cette thèse, l’auteure aborde la question de l’émergence de la nation algérienne à travers l’étude des manuels scolaires algériens, conçus, édités et diffusés par le ministère algérien de l’Education nationale. Pour aboutir à ce travail, la traduction des manuels faits en langue arabe, depuis 1962 à 2008, a été réalisée. Ceux d’histoire ont été choisis, pour ce qu’ils véhiculent la mémoire des grands évènements tant nationaux que contemporains, que d’autres pays qui ont eu une influence sur le territoire, le peuple, l’Etat putatif, ou la nation algérienne présente, ou en cours d’élaboration, tant dans les temps anciens que dans le temps présent.

 

La littérature historique, politique, sociologique, psychologique et éducative a été abondamment utilisée, car elle éclaire certains pans de l’histoire, trop superficiellement abordés dans les manuels. Elle a offert une perspective relative sur la nature et la qualité du message véhiculé par le manuel, mais aussi, sur l’instrumentalisation qui en est faite par le pouvoir, pour fonder sa légitimité autour de la « légitimité révolutionnaire »  acquise au cours des luttes politiques et armées, pour la libération du pays. La participation à cette œuvre nationaliste est empreinte de mystique religieuse dans le choix des mots désignant le sacrifice du shahid, ou la guerre confondue avec le djihad religieux qui a permis de mobiliser les masses et a facilité l’inculcation des valeurs arabo islamiques. L’adhésion au mouvement afro asiatique qui n’a pas lésiné sur son soutien à la diplomatie algérienne, qui a su mobiliser contre le colonialisme français; ainsi que la solidarité conséquente avec les peuples qui luttent pour leur libération de l’oppression coloniale, ont donné une aura à la voix de l’Algérie, qui fut un modèle de lutte et de sacrifice, durant la longue guerre de libération nationale.

 

Cette nation algérienne, auprès des pays d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie et principalement des pays arabes, représente un modèle réussi de lutte d’émancipation par la guerre de libération nationale. Les algériens en tirent un motif de fierté que tentent de transmettre les manuels, à leurs élèves, pour les unir autour des chantiers de construction de la nation et donc autour d’objectifs à long terme, de développement, pour accepter le sacrifice de la sueur après celui du sang, voire, pour accepter la dureté de la vie actuelle, dans un pays ruiné par les colonialismes.

Hommage à Benjamin Stora, Mucem, Marseille, 31 mai 2018

2018 31 mai Stora Mucem 1

Recherche

Ouvrages