Logo UP13   

Articles récents

 

 © C.LE-SCANFFSortir de la violence des mémoires et affronter, par une prise en compte sereine de l’histoire, les enjeux du présent : c’est ce à quoi nous enjoint Benjamin Stora dans son dernier ouvrage, co-écrit avec Alexis Jenni, et qu’il met en débat à la Fondation.

La France n’en a pas fini avec son passé colonial. Il a imprégné les imaginaires et a constitué un socle idéologique sur lequel le Front national s’est construit. Avec ce dialogue inédit entre un historien et un écrivain, c’est la nature de cet imaginaire colonial et son actualité, dans une France secouée par les grands défis qui surgissent après janvier 2015, qui sont éclairées dans cet ouvrage. Face aux crispations identitaires, cet échange passionnant invite à mener une bataille culturelle décisive.

Lire la suite...

Les chagrins et bouleversements causés par la guerre, le déracinement et l'exil l'ont longtemps obsédé. Mais c'est bien l'Algérie et ses relations avec la France qui constituent le fil rouge de son travail d'historien. Benjamin Stora en explore minutieusement les mémoires conflictuelles.

> Lire l'article

ENTRETIEN BENJAMIN STORA

ETUDES--B-Stora-janvier-2016Dans Les Clés retrouvées Benjamin Stora se livre à un exercice qu’il appelle « l’ego-histoire » très éclairant pour comprendre la complexité d’un parcours d’intégration. C’est l’occasion de faire un retour sur votre enfance à Constantine de 1950 à 1962, et de restituer la mémoire de tout un monde disparu ou train de disparaître, celui des juifs d’Algérie.

Nathalie SARTHOU-LAJUS. Ce qui m’a frappée en lisant votre livre, c’est à quel point les juifs d’Algérie, ou plus précisément les juifs de Constantine, étaient francisés bien avant leur départ pour la France, avec dans un contexte colonial un attachement très fort à l’idéal républicain d’égalité.

Lire la suite...

Hommage à Benjamin Stora, Mucem, Marseille, 31 mai 2018

2018 31 mai Stora Mucem 1

Recherche

Ouvrages