Logo UP13   

Articles récents

 

Guerre dAlge rie 1Depuis les accords d’Evian signés le 18 mars 1962, la guerre d’Algérie a suscité une littérature abondante, souvent marquée par l’idéologie du roman national, qu'il soit algérien ou français. Un écueil évité par Renaud de Rochebrune et Benjamin Stora, qui livrent le second tome de leur Guerre d'Algérie vue par les Algériens.

Par François Soudan.

> Lire l'article

In Corsica n°18Cet érudit généreux est sans cesse rattrapé par l’Algérie dont les fibres de son âme sont tissées par l'histoire juive d’Algérie, de ses berbères, ses résistants : Massinissa, Jugurtha, Koceila, La Kahina, Fadhman Soumeur, Abdel Kader, Mokrani… , ses grandes figures littéraires : Apulée, Saint Augustin, Feraoun, Dib, Camus, Roblès ... Mais cet homme au sourire ensoleillé a aussi une conscience politique aigue qui l'a conduit depuis de longues années à ausculter, interroger aussi bien les archives écrites que les témoignages, les images ainsi que les paysages, les odeurs et les couleurs de son Algérie natale. > Lire l'article

Quelques questions autour de l’histoire des migrations. Par Benjamin Stora. Publié dans La Revue Socialiste N° 61, février-mars 2016.

Benjamin Stora est Professeur d’histoire à Paris XIII et Président du conseil d’orientation de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Son dernier ouvrage s’intitule

La « question de l’immigration »  connaît toujours une actualité politique brûlante : arrivée massive de migrants en provenance de pays en guerre comme la Syrie et l’Irak ; installation dans le paysage politique français d’une forte extrême droite française aux élections régionales (près de sept millions de voix) ; montée du racisme, de l’antisémitisme et de l’islamophobie ; débats très vifs autour de la question de la déchéance de la nationalité française pour les personnes reconnues coupables de terrorisme… A chaque fois, la peur de l’immigré domine, fait irruption dans le paysage politique et culturel.

Lire la suite...

BS-les memoires dangereusesIl devient toujours plus urgent de chercher à expliquer les ressorts du redoutable succès électoral du Front national. L’historien Benjamin Stora apporte une contribution fort intéressante en énonçant l’hypothèse d’un «sudisme à la française ». Reprise dans l’entretien avec l’écrivain Alexis Jenni qui ouvre Les Mémoires dangereuses, cette notion est surtout développée dans Transfert d’une mémoire, un ouvrage passé inaperçu lors de sapublication, en 1999, et opportunément réédité. Aux Etats-Unis, la tradition sudiste n’avait laissé aux Indiens qu’une alternative : l’assimilation ou l’éviction.

Lire la suite...

Hommage à Benjamin Stora, Mucem, Marseille, 31 mai 2018

2018 31 mai Stora Mucem 1

Recherche

Ouvrages