Logo UP13   

 

Benjamin_stora_Voyages-en-postcoloniesPar Christian Phéline, contributeur, dans les années 1970, aux débats qu'appelait la "voie algérienne de développement”, analyse le dernier livre de Benjamin Stora, Voyages en postcolonies.Viêt Nam, Algérie, Maroc, (Stock), où l'historien revient sur les séjours qu'il a passés dans ces anciennes colonies il y a une dizaine d'années, mêlant "expérience personnelle et analyse personnelle".

Lire la suite...

Benjamin Stora, La guerre d’Algérie expliquée à tous, Seuil, 8 euros, mars 2012.

L’Algérie des mémoires blessées

GA-Explique--tous-couv_guerre_algerie« Les hommes sont plus les fils de leur temps que les fils de leur père » affirmait le grand historien Marc Bloch. Ils peuvent être l’un et l’autre, aussi intensément, dans un enchevêtrement complexe, quand, dès leur plus jeune âge, ils sont pris dans les rais de l’histoire. Benjamin Stora a consacré une vie de recherche et plus d’une vingtaine d’ouvrages à la guerre d’Algérie.

Né à Constantine en 1950, il a grandi et s’est construit enfant, de 4 à 11 ans, dans cette guerre de sept ans. Il garde gravés dans sa mémoire la saveur de  la tfina, le plat des juifs de Constantine, des mots d’arabe dans la voix de sa mère, des pique-niques sur la plage et une grosse valise des drames familiaux. Les brûlures de la guerre, le silence pétrifié des parents, l’exil sans retour, le chagrin définitif. « L’arrachement », dont Stora dit que le mot résume plus qu’aucun autre, les facettes multiples et contradictoires de cette guerre. Dans son dernier ouvrage, il n’y a pourtant aucun pathos. « Mon travail d’historien, c’est de prendre de la distance par rapport à mes souvenirs personnels, mon cas individuel, pour raconter une histoire qui concerne les peuples de France et d’Algérie », et qui résonne encore si fortement aujourd’hui.

Lire la suite...

Publié le 26/03/2012

CouvDenoel02Renaud de Rochebrune, Benjamin Stora, La Guerre d’Algérie vue par les Algériens. 1.Le Temps des armes (Des origines à la bataille d’Alger). Préface de Mohammed Harbi. Edition Denoël, 2011, 446 pages, 23,50€.

Disons le d’entrée, le livre ne renouvelle par la recherche et les savoirs sur l’histoire de la Guerre d’Algérie. Il offre l’occasion de remettre en perspective cette guerre non pas depuis 1954 mais depuis l’irruption de l’armada française sur la terre algérienne jusqu’en 1957, année où se termine ce premier tome. Nos deux auteurs montrent que l’opposition algérienne à la conquête, puis au colonialisme et enfin la revendication d’indépendance, n’a jamais cessé. C’est peut-être le premier enseignement de ce livre : la présence étrangère sur cette terre fut toujours perçue, de manière plus ou moins tranchante, comme illégitime.

Lire la suite...

lundi 19 mars 2012, par Bruno Modica

histoire-de-lalgerie-storaÀ l’occasion du 50e anniversaire de la signature des accords d’Évian, entrés en application le 19 mars 1962, les éditions la découverte proposent sous forme de coffret les trois volumes que Benjamin Stora a publiés à partir de 1991 et qui ont été à plusieurs reprises réédités. Dans la collection repères, et donc un prix très accessible, les éditions la découverte mettent à la portée du lecteur, une précieuse synthèse sur cet épisode de l’histoire méditerranéenne, parce que c’est bien ainsi qu’il faudrait envisager les relations entre la France et l’Algérie.

- histoire de l’Algérie coloniale, 1830-1954
- histoire de la guerre d’Algérie, 1954-1962
- histoire de l’Algérie depuis l’indépendance, 1. 1962-1988

L’histoire de l’Algérie coloniale est bien envisagée sous l’angle de l’histoire méditerranéenne, d’abord parce que c’est Algérie, dans la longue durée, s’inscrit dans une relation complexe entre la terre et la mer, une interface avec le désert et enfin la présence ottomane, dont l’Algérie marquait la limite. 

Lire la suite...

rg-contre-fln

La guerre de l'ombre : RG contre FLN, Editeur : Jacob-Duvernet

"La guerre de l’ombre, guerre d’Algérie, RG contre FLN". C’est le titre du dernier livre de Laurent Chabrun, écrit en collaboration avec Benjamin Stora à partir des notes des Renseignements généraux français. Une vision à travers le prisme français de la période 1950-1960 pour comprendre comment le Front de libération nationale était organisé et la façon dont il a supprimé le Mouvement national algérien après un terrible combat qui a fait 4000 morts en France.

Jour après jour, pendant plus de 10 ans, les policiers des Renseignements généraux (RG) français ont accumulé des informations, rédigé des notes, avant de tout synthétiser. Autant d’éléments destinés au gouvernement et au Général de Gaulle pour les tenir au courant de la "situation algérienne" et de son évolution. Des tonnes d’informations que Laurent Chabrun [1] a récupéré au ministère de l’Intérieur français et qu’il nous livre avec l’aide de Benjamin Stora, spécialiste du Maghreb et auteur de nombreux ouvrages sur l’Algérie.

Lire la suite...

Hommage à Benjamin Stora, Mucem, Marseille, 31 mai 2018

2018 31 mai Stora Mucem 1

Recherche

Ouvrages